Michel Gurfinkiel

RECHERCHER

Newsletter


Langue

Mots clés


Dimanche 26 décembre 2010

Chrétiens du Proche-Orient/ Les martyrs oubliés

Envoyer par email
Email destinataire :
Votre nom :
Votre email :
Message :

Commentaires
Afficher les commentaires en (Vue non groupée | Vue groupée)

#1 Alexandre le 02/01/2011 à 19:28 (Répondre)
Je suis un peu déçu des erreurs de votre article. Sur les 10 millions de chrétiens perdus vous devriez souligner que près de la moitié vivait dans la Turquie actuelle où ils étaient encore majoritaires dans pas mal d'endroit. Les Grecs à Smyrne les Arméniens à Van ou Kars les Assyriens au sud de Van. Si les Grecs ont bien été amenés a "abandonner leurs foyers" les autres ont souvent été exterminés sur place. Les Arméniens jusque sur le territoire de l'Azerbaidjan actuel (Bakou) du Haut Karabagh (Chouchi) et dans le nord ouest de l'Iran et meme de ce qu'il reste de l'Arménie (Gumri/Alexandropol) Pour les pays arabes vous sous estimez manifestement la baisse précoce de la natalité probablement du au développement de l'alphabetisation systematique (reseau scolaire vaguement religieux) et vous surestimez leur nombre. Les chretiens representaient (armeniens et religieux occidentaux compris) 145 000 personnes soit 8% de la population et non 20% en 1945. Si les Coptes ont connus une croissance demographique soutenue et peu d'emigration (6/7% soit 5 millions officiellement 10/15% soit 8/12 millions officieusement) il faut sans doute faire le lien avec leur monophysisme et qu'ils ont donc peut été touchés par les écoles catholiques ou grec orthodoxes developpées avec l'aide occidentale. Etonné aussi de vous entendre parler de 350 000 chrétiens en Israel. Comme vous ne devez pas prendre en compte les travailleurs immigrés parait-il temporaires je suppose que vous confondez avec les gens immigres en vertus de la loi du retour et classés "non juifs". Ce sont le plus souvent des ex sovietiques d'origine juive du cote paternel et je ne vois pas pourquoi les considerer comme chrétiens. Pour les causes d'émigrations des arabes chretiens, la possibilité nouvelle à l'epoque moderne qui permet pour la 1ere fois depuis l'avenement de l'Islam de cesser de vivre comme dhimmis en emigrant ce qui est facilité par une instruction souvent elevee est suffisante. Quand s'y ajoute les massacres et les attentats le mouvement s'accelere. L'extremisme musulman ds une partie de la jeunesse est favorisé par la frustration liée à une explosion demographique sans rapport avec la croissance economique au cours du siecle passé. On peu la comparer a l'emigration des juifs de l'empire tsariste autour de 1900 meme si ceux ci n'etaient pas dans l'ancien royaume de Pologne Lithuanie devenu zone de residence des juifs dans l'empire des Tsars.

Ajouter un commentaire
Nom
Email
Site
En réponse à
Commentaire
 
 

Rétroliens

CHRETIENS D'ISLAM et DU PROCHE-ORIENT: LES MARTYRS OUBLIES

L'opinion publique française découvre aujourd'hui le drame des chrétiens d'Orient. Pourquoi l'a-t-elle ignoré jusqu'à présent ? Retour sur un article publié en 2004. PAR MICHEL GURFINKIEL L’article ci-dessous peut être considéré comme une piè...

Weblog: BNAI BRITH LOGE FRANCE
Suivi: Janv. 05, 08:40