Michel Gurfinkiel

Quicksearch

Newsletter


Language

Mots clés


Sunday, February 1 2009

USA/ La théopolitique d'Obama

Send by e-mail
e-Mail this entry to:
Your name:
Your e-mail address:
Message (optional):

Comments
Display comments as (Linear | Threaded)

#1 Yves on 2009-02-02 18:17 (Reply)
Michel, "l’autodéfense du monde occidental et de l’ensemble des pays libres contre le fascisme islamique", dont tu parles dans ce papier, est un postulat sur lequel tu fondes en grande partie tes raisonnements. Or pour l'instant, s'il y a une agression et une agression caractérisée, c'est de la part de l'Occident, plus précisémment des Etats-Unis, envers le monde arabo-musulman. Le plus que million de morts en Irak par exemple, le chaos dans lequel ce pays a été plongé, toutes ces années où des enfants ont été systématiquement sous-alimentés,le démontrent on ne peut plus clairement. Et cela pour quelle autre raison que le pétrole ? Dans ce cas très précis, il n'y a jamais eu au départ de conflit religieux. Pour ma part, je ne me sens en rien lié à la folie, aux mensonges et aux meurtres de Bush et des néocons. Et je les récuse. Concernant l'islam, tu en as une bonne connaissance livresque. Mais c'est simplement livresque et théorique comme lorsque tu parles de Dar al-Sulh etc. J'ai envie de te demander combien de pays arabes tu as visités et cherché à connaître. Et avec combien de musulmans tu as déjà parlé dans ta vie. Parler de fascisme islamique, c'est faire un amalgame, une réduction commode sans doute pour exposer sa pensée, mais un amalgame ou une caricature tout de même. Le monde musulman est encore plus divers et contrasté que ne l'est le monde juif. Et il est traversé par plein de courants. Tu as une quantité de gens qui n'en ont rien à foute de la religion et qui n'aspirent qu'à vivre en paix. Tu as beaucoup de gens qui suivent de loin les traditions, comme chez les juifs qui se redécouvrent juifs d'un coup à Yon Kipour. Tu as des courants totalement hostiles au wahabbisme ou au salafisme. Tu as avec le soufisme des gens, en nombre, aussi spiritualisés que les hassids. Tu as des gens qui contestent les nouvelles interprétations de la religion aussi fortement que certains juifs orthodoxes le font avec les présuppposés religieux du sionisme. En aucune manière l'islam ne constitue un ensemble monolithique. L'islam, avec toutes ses sensibilités et diversités, est une chose. Le fascisme qui est la nature profonde de certains courants islamiques en est une autre. Le fascisme, on sait toi et moi que pour prospérer il a besoin d'un terreau de désespoir et de peur, peur de l'autre, peur de l'inconnu : comme dans l'allemagne de l'après première guerre mondiale, comme en italie, comme dans le monde arabe. Le fascisme est aussi une tendance latente dans tous les pays chez certains types de personnalités : on a Le Pen, on a eu les staliniens, en Israel il se trouve des gens pour promettre la Shoah aux palestiniens de Gaza. Quant aux néo-cons et à leur manichéisme, ils ne valent pas mieux. Et de surcroît ils ont malheureusement eu les moyens de leur débilité intelectuelle. Je n'ai pas envie d'aborder avec toi le conflit israélo-palestinien en cours. J'ai toujours été assez admiratif devant ta gentillesse naturelle, ta spiritualité, et aussi à cause de ce que je sais de ton histoire personnelle. Tu m'as fais découvrir un jour Martin Bubber. J'ai aujourd'hui envie de te glisser une toute petite phrase d'un sage africain musulman, Tierno Bokar, qui au début du siècle dernier avait dit ceci : "Le mal doit être combattu par les armes du bien et de l'amour. Quand l'amour détruit un mal, ce mal est tué pour toujours. La force brutale ne fait qu'enterrer provisoirement le mal qu'elle veut combattre et détruire. Or le mal est une semence tenace. Une fois enterrée, elle se développe en secret, germe et réapparaît plus vigoureuse encore."
#1.1 Marcoroz (Homepage) on 2009-02-07 23:00 (Reply)
Yves a écrit une monstrueuse ineptie: "en Israel il se trouve des gens pour promettre la Shoah aux palestiniens de Gaza." D'abord, les "palestiniens" de Gaza ne constituent pas l'équivalent du peuple juif, ni de la partie européenne du peuple juif à l'époque du nazisme. Donc, quand bien même quelqu'un (mais qui ?) en Israël souhaiterait que l'on tue toute la population de Gaza, on ne serait pas fondé à parler de "la Shoah". Ensuite et surtout, il faut rappeler qu'il y a un an ou deux, un officier israélien avait déclaré que faute de telle ou telle réaction de la part des Palestiniens, il risquait de se produire une catastrophe. Le mot hébreu qui signifie catastrophe est "shoah". Des journalistes idiots ou mal intentionnés (choisissez) avaient sauté sur l'occasion pour lancer une fois de plus une calomnie anti-israélienne, prétendant que cet officier promettait aux Palestiniens une "Shoah". C'est bien évidemment à cela qu'Yves fait allusion, montrant ainsi qu'il fait partie des gens intoxiqués par la propagande journalistique française.
#2 Sellem Jonathan-Simon (Homepage) on 2009-02-03 14:19 (Reply)
Premièrement, je suis ravi d'enfin écrire un commentaire sur votre blog. Ce n'est pas pour rien s'il m'a été chaudement recommandé par Yisrael Medad. Votre analyse est intelligente et pertinente. Je n'ai malheureusement pas le temps de m'étendre sur le sujet pour l'instant mais je le ferais aussi vite que possible ! A très vite, JSS

Add Comment
Name
Email
Homepage
In reply to
Comment
 
 

Trackbacks

No Trackbacks